dimanche 15 avril 2018

Soudan du Sud, la guerre oubliée (France Inter)

L’indépendance du Soudan du Sud a été proclamée en 2011. La séparation entre le Nord et le Sud, mettait fin à plus de 20 années de guerre civile. Il n’a pourtant fallu que 2 ans pour qu’une impitoyable lutte pour le pouvoir, sur fond de division ethnique déchire le plus jeune pays du monde. Elle dure depuis 2013. 

Une bonne émission pour faire le bilan, sur France Inter (lien).

jeudi 5 avril 2018

Soudan du Sud: construire la mémoire nationale (Archives)

C’était l’un des projets emblématiques lors de l’indépendance du Soudan du Sud, déclarée dans l’euphorie en juillet 2011 : établir au cœur de la capitale, Juba, les archives nationales du nouveau pays afin de préserver et célébrer son histoire. 
Mais comme d’autres projets de la jeune nation, celui-ci a flanché sous le poids de la guerre civile qui a éclaté en décembre 2013. Depuis, c’est avec des moyens réduits et grâce au dévouement de quelques archivistes passionnés que des progrès ont pu être accomplis.

Lire la suite ici (Le Monde)

jeudi 29 mars 2018

Ouganda: l’arrivée des réfugiés sud-soudanais crée une dynamique économique

L’Ouganda fait face à l’arrivée massive de réfugiés, surtout depuis la reprise du conflit au Soudan du Sud. Depuis juillet, plus de 300 000 réfugiés ont traversé la frontière dans le nord du pays. 
Une vague de migration qui pourrait faire peur d’un point de vue économique dans ce pays où le taux de chômage est déjà très important. Mais loin d’être un handicap, l’arrivée de ces réfugiés semble dynamiser l’économie locale. Reportage dans le nord de l’Ouganda.

Lien.

jeudi 22 mars 2018

Rportage photo sur les DINKA (Stéphanie Glinski)


Indépendant depuis 2011, le Soudan du Sud connaît des violences entre les deux principales ethnies du pays: les Dinkas proches du président Salva Kiir et les Nuers, alliés du vice-président Riek Machar. Pendant la saison sèche, les Dinkas déplacent des hautes terres vers les basses terres leurs troupeaux. Une transhumance sous haute surveillance.

La photographe Stefanie Glinski s’est rendue au camp de Mingkaman, dans l’Etat de Lacs. 15 photos illustrent ce propos.

vendredi 16 mars 2018

Nouveau ministre de l'économie pour le Soudan du Sud

Le Soudan du Sud a encore changé cette semaine de ministre des Finances pour tenter de ralentir le déclin inexorable de son économie, mais pour les analystes les perspectives d'amélioration sont minces tant que durera la guerre civile et que règnera la corruption.


Lire la suite ici (AFP, TV5 Monde)

lundi 5 mars 2018

Fachoda et le Bahr el Ghazal (Paul Barré 1898)


Pour sonder l'histoire longue des relations entre la France et le Soudan du Sud, on ne saurait trop conseiller de se plonger dans les trésors de GALLICA (Billiothèque Nationale de France), où de nombreux ouvrages, récits de voyage, cartes, chroniques sont disponibles, en version numérique, gratuitement (domaine public).

Une mine extraordinaire! A l'image, par exemple, du récit de voyage en 32 pages de Paul Barré (secrétaire de la société de propagande coloniale), auteur d'un "Fachoda et le Bahr el Ghazal" (32p, illustré, 1898) consultable ici (lien).

mercredi 28 février 2018

Malnutrition: taux alarmants au Soudan du Sud

Près de la moitié de la population du Soudan du Sud est en situation de faim extrême, selon un rapport de trois agences des Nations unies publié lundi 26 février. Le chiffre est en hausse de 40% sur un an, dans ce pays ravagé par la guerre civile depuis décembre 2013.

En janvier 2018, 5,3 millions de personnes, soit 48% de la population sud-soudanaise, étaient en situation d'insuffisance alimentaire et classées dans les trois niveaux supérieurs de l'échelle IPC, le critère le plus utilisé pour classifier la sécurité alimentaire.

Lire la suite ici (lien).