vendredi 2 février 2018

Continuer ses études à Juba malgré la guerre

Au Soudan du Sud, « plutôt que de se battre, il faut tout faire pour continuer notre éducation »
La classe africaine (9).

Au camp des Nations unies PoC3, près de Juba, 1 500 jeunes déplacés par la guerre civile qui a éclaté fin 2013 ont pu reprendre leurs études.

Lire la suite ici (Le Monde)

mercredi 31 janvier 2018

"Le moment est venu" d'imposer des sanctions (Moussa Faki)

Le président de la commission de l'Union africaine, Moussa Faki, a estimé dimanche que "le moment [était] venu" d'imposer des sanctions contre ceux qui entravent les efforts de paix au Soudan du Sud. Le pays est en guerre depuis décembre 2013.

"Le moment est venu d'imposer des sanctions à ceux qui font obstacle à la paix" au Soudan du Sud, a déclaré dimanche 28 janvier Moussa Faki, le président de la commission de l'Union africaine (UA), lors d’un discours à l'ouverture du 30e sommet de l'UA dans la capitale éthiopienne Addis Abeba et alors que le président sud-soudanais Salva Kiir était présent.

Lire la suite ici, France 24 (lien)

mercredi 10 janvier 2018

"En France, des réfugiés soudanais prennent un nouveau départ" (AFP)

Déjà un an qu'ils ont débarqué sur cette terre inconnue du sud-ouest de la France, après leur odyssée d'Afrique jusqu'au camp de migrants de Calais (nord). Dans un village isolé, des réfugiés soudanais et sud-soudanais ont pansé leurs plaies et démarré une nouvelle vie.

Lire la suite de cette dépêche AFP du 9 janvier 2018 ici (lien).

vendredi 15 décembre 2017

L'UNICEF interpelle sur la situation des enfants au Soudan du Sud

L'UNICEF publie vendredi le rapport "Childhood under Attack" dans lequel l'organisation s'inquiète de la situation des enfants dans le Soudan du Sud. 
Ce pays est le théâtre d'une tragédie qui affecte plus de la moitié de ses enfants.

Lire la suite ici (Le Vif)

mercredi 13 décembre 2017

Des crayons plutôt que des fusils


Samedi dernier (9 décembre 2017), des femmes ont défilé pour la paix à JUBA. 
Des crayons plutôt que des fusils!
Nous les soutenons!