jeudi 21 septembre 2017

Et on se bat toujours pour le pétrole...

Au moins 25 personnes sont mortes dans des combats entre forces gouvernementales et rebelles dans une région pétrolifère du Soudan du Sud, a annoncé mardi un représentant de l'Etat.

Des rebelles, partisans de Riek Machar, l'ancien vice-président en exil, et les forces gouvernementales se sont affrontés lundi à Nhialdiu, un village proche de la ville de Bentiu (Nord) qui a changé de mains à plusieurs reprises depuis le début de la guerre civile, il y a quatre ans.

Lire la suite ici (TV5 Monde et AFP)

samedi 16 septembre 2017

Photoreportage de REUTERS à la frontière Sud du Soudan du Sud

Dans le quasi-huis clos médiatique imposé par le gouvernement sud-soudanais pour dissimuler les horreurs d’une interminable guerre civile, les clichés réalisés par le photoreporter de Reuters, Goran Tomasevic, ne sont pas si fréquents. 
 
Ils montrent la veillée d’armes de combattants rebelles prêts à attaquer une localité tenue par les forces gouvernementales, non loin de la frontière avec l’Ouganda et la République démocratique du Congo.

Lire la suite ici (LE MONDE)

mercredi 6 septembre 2017

Interview de Véronique Olmi (Paris Match)

Véronique Olmi retrace la vie de Bakhita, née au XIXe siècle, enlevée à 7 ans au Darfour.

Esclave, domestique puis religieuse, elle consacra sa vie aux enfants pauvres et fut canonisée par  Jean-Paul II. Son roman fait de plus en plus parler de lui, et le magazine Paris Match, qui le qualifie de "bouleversant", a interviewé l'auteure en ce début septembre.

Lien.

jeudi 24 août 2017

Bakhita, de Véronique Olmi

Elle a été enlevée à sept ans dans son village du Darfour et a connu toutes les horreurs et les souffrances de l’esclavage. Rachetée à l’adolescence par le consul d’Italie, elle découvre un pays d’inégalités, de pauvreté et d’exclusion.
 
Affranchie à la suite d’un procès retentissant à Venise, elle entre dans les ordres et traverse le tumulte des deux guerres mondiales et du fascisme en vouant sa vie aux enfants pauvres.

Bakhita est le roman bouleversant de cette femme exceptionnelle qui fut tour à tour captive, domestique, religieuse et sainte. 
 
 

mardi 15 août 2017

Près d'un million de réfugiés sud-soudanais en Ouganda

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/08/15/un-million-de-refugies-sud-soudanais-l-ouganda-arrive-a-saturation_5172605_3212.html#eo4zzXDyDJCrr4de.99
Le nombre de réfugiés sud-soudanais présents en Ouganda va dépasser le million cette semaine, si l’on en croit le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Le pays est internationalement reconnu comme terre de refuge pour tous ceux qui fuient les nombreuses crises politiques que connaît la région (Burundi, RDC, etc.).
En savoir plus sur LeMondeAfrique.fr

dimanche 9 juillet 2017

Pas de célébration pour le 6e anniversaire de l'Indépendance

Aujourd'hui, c'est la fête d'indépendance du Soudan du Sud!
Mais l'heure n'est pas à la fête.


"Je ne regrette pas d'avoir voté pour l'indépendance, mais on ne s'attendait pas à ça", déplore Ariik Majok.
"Il n'y a ni paix, ni stabilité. Les gens meurent et les dirigeants ne font que créer de nouveaux problèmes, je ne suis pas un citoyen heureux", renchérit à ses côtés Wani John, un fonctionnaire de 39 ans. 

Pour lire l'intégralité de cet article produit par l'AFP, cliquer ici (Le Point).

jeudi 6 juillet 2017

"Le Soudan, jardin d'Iverné" (Libération)

(...) ce travail .. a convaincu le jury du prix HCB d’épauler Claude Iverné, lauréat en 2015, pour la suite de ses déambulations soudanaises. 
La bourse lui a permis d’aller au Soudan du Sud. A Juba, la capitale, il photographie cette fois en couleur une remise de diplômes, des scènes de rue, un salon de coiffure, un bouclier en peau d’hippopotame. Mais sur place, l’aventure se corse : le photographe essuie des tirs. 

Pour lire l'intégralité de cette recension de l'exposition Bilad Es Sudan de Claude Iverné, lire l'article de Clémentine Mercier dans Culture Next, de Libération (lien).