vendredi 25 juillet 2014

"La Soudanaise en Italie" (Paris Match)

C'est peu de dire que le cas de Meriam Yahia Ibrahim Ishag, chrétienne soudanaise condamnée à mort pour apostasie à Khartoum, a défrayé la chronique, suscitant peu à peu un vif intérêt des médias français. 

Après 20 mois de prison et des circonstances très difficiles, Meriam a pu partir hier pour l'Italie.... où elle a été accueillie, en ce 24 juillet 2014, par le pape François en personne (photo). 
L'occasion pour le grand hebdo français PARIS MATCH de consacrer un reportage en image à ce dénouement heureux pour la famille de Meriam.

mercredi 9 juillet 2014

Lugubre troisième anniversaire de l'indépendance pour le Soudan du Sud



En ce 9 juillet 2014, le Soudan du Sud "fête" aujourd'hui son troisième anniversaire en tant que pays indépendant.
Mais quelle fête célébrer quand ce qu'il faut bien appeler une guerre civile continue à déchirer le pays?
Avec l'Agence France Presse, le Huffington Post revient sur l'événement (lien).
Amnesty International rappelle de son côté la lourdeur du bilan humanitaire (lien), alors que la Croix Rouge a dû larguer de la nourriture par avion sur des zones touchées par un risque de famine (lien).

mercredi 2 juillet 2014

Affaires avec Al Bashir (Soudan): 8,9 milliards de dollars d'amende à la BNP



En pleine crise du Darfour, et lorsque le Soudan d'Omar Al Bashir menait encore une guerre sans merci contre la partie Sud du pays, alors toujours unifié, la BNP a via sa filiale suisse, joué un rôle essentiel dans les exportations de pétrole du Soudan.

Cette violation délibérée de l'embargo américain explique la lourdeur de l'amende qu'elle devra payer. Confirmée avant-hier, l'amende s'élève près de 9 milliards de dollars.

Dès 1997, l’administration Clinton avait imposé un blocus commercial au Soudan et le gel de ses actifs en raison du “soutien continu de [son] gouvernement au terrorisme international”. C'est pourtant avec cet "Etat voyou" que la BNP a fait des affaires lucratives.... avant de se faire rattraper par la patrouille.

Bonne analyse à lire ici, sur le site du quotidien suisse Le Temps (lien).