jeudi 26 mars 2015

L'évêque de Wau s'exprime sur la situation dans "La Croix: "il faut du temps"

Loin du marigot politique de Juba, capitale du Soudan du Sud, l'analyse de l'évêque catholique de Wau, dans le Bahr el Ghazal, mérite lecture.
Interrogé dans le journal français La Croix, Mgr Rudolf Deng Majak souligne qu'il ne faut pas réduire le conflit actuel à une de guerre tribale.

Citation: «les communautés sud-soudanaises n’ont jamais eu la possibilité de vivre ensemble en tant que nation. Il est vrai que nous avons souffert ensemble mais nous n’avons pas approfondi notre formation en tant que nation. Il faut du temps, tant au niveau des responsables qu’à celui du peuple» 

 Lien.

vendredi 20 mars 2015

Enfants soldats au Soudan du Sud

Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) accuse le gouvernement sud-soudanais et les groupes rebelles d'enlever « des centaines d'enfants » pour en faire des soldats. « Nous avons reçu des informations crédibles et que nous avons pu vérifier dans certains cas indiquant que le gouvernement et l'opposition ont enlevé (...) rien qu'au cours du mois dernier des centaines d'enfants pour les enrôler dans leurs rangs, a déclaré Jonathan Veitch

En savoir plus en cliquant ici (Le Monde

lundi 16 mars 2015

Nouvelles capacités scolaires à Kuajok (Warrap), via l'UNMISS et TOCH

Tout ne va pas mal an Soudan du Sud. En dehors des milliers de "petits miracles" quotidien qui permettent à la vie de suivre son cours, quelques bonnes nouvelles scandent régulièrement l'actualité troublée du pays. L'UNMISS (mission ONU au Sud Soudan, constituée en 2011) a ainsi mis en place deux grandes salles d'école à Kuajok (Warrap State), avec l'aide de l'ONG TOCH, pour la Kuajok Academy Secondary School.

La France n'est pas intégrée à l'UNMISS, mais plusieurs pays francophones en font partie (Canada, Bénin, Sénégal, Suisse...). Le maire de Kuajok, Ajiek Ajiek, a lui-même connu les "écoles sous les arbres", et se félicite de cette avancée, l'éducation des enfants constituant l'investissement vital dont le pays a besoin pour se relever.

Lien.

jeudi 12 mars 2015

"La guerre oubliée des Monts Nuba"

Les Monts Nuba font partie du Soudan du Nord. Ils sont situés au cœur d’une zone de guerre qui dure depuis plus de vingt ans, aux confins du Darfour, dans ce Sud-Kordofan appartenant au Nord «arabe» sur le plan géographique, mais au Sud «africain» sur le plan culturel et linguistique.


Une guerre de rébellion qui oppose sur le plan identitaire, sociétal, ethnique et économique des populations «africaines» du Sud aux volontés d’assimilation et d’arabisation du Nord.


Pour poursuivre, lire la tribune publiée aujourd'hui (12 mars 2015) dans La Croix sur "la guerre oubliée des monts Nouba".