mercredi 22 janvier 2014

Soudan du Sud: l'analyse de Hubert Barbier sur KTO

Depuis 38 ans, le Père Blanc Hubert Barbier, fondateur du Comité Vigilance Soudan, s'implique sur le terrain et le dossier du Sud-Soudan. Aussi visionnera-t-on avec le plus grand intérêt cette émission spéciale de 30 minutes, dans le cadre de "Eglises du monde", enregistrée le lundi 6 janvier 2014 sur la chaîne KTO (lien vers le site de l'émission) avec Stéphanie Dupasquier.


lundi 20 janvier 2014

Naomi Baki, l'auteure sud-soudanaise qui plaide pour le pardon

Dans le contexte dramatique des combats qui dévastent la jeune nation sud-soudanaise, besoin d'un rayon de soleil? Cap sur l'auteure sud-soudanaise Naomi Baki, dont l'extraordinaire ouvrage, Je suis encore vivante (2013, ed. Le Cerf), continue à nourrir une attention médiatique ô combien méritée.

Et si son accent vécu sur le pardon était une clef pour résoudre les haines recuites entre chefs de guerre? On écoutera avec grand profit cette émission sur Europe 1, où Naomi Baki s'exprime dans un français remarquable (elle n'est arrivée en France qu'en 2011 comme réfugiée), et il faut lire aussi ces beaux reportages dans l'hebdo Réforme (lien), et l'hebdo La Vie, ce dernier étant signé Henrik Lindell (lien).

mardi 7 janvier 2014

Soudan du Sud: Mgr Deng Bul interrogé par l'Agence France Presse

Les belligérants sud-soudanais qui négocient un cessez-le-feu pour mettre fin au conflit tiennent en leurs mains le destin du jeune pays, et doivent faire cesser cette «guerre insensée», estime une des personnalités religieuses les plus respectées du pays, Mgr Daniel Deng Bul.
«Notre peuple se meurt complètement, et pour quoi?», s’interroge l’archevêque épiscopalien de Juba, dans un entretien lundi avec l’Agence France Presse (AFP). 
La suite ici (lien).

jeudi 2 janvier 2014

Un conflit d'origine politique, non pas ethnique (Gérard Prunier)

A noter il y a quelques jours la publication, dans le quotidien français Le Monde (lien), d'une analyse particulièrement fouillée et éclairante de Gérard Prunier (lien), consultant indépendant et encien directeur du Centre français des études éthiopiennes, déjà présenté dans ce blog (lien ici).

Il explique de manière détaillée en quoi le conflit actuel au Soudan du Sud n'est pas ethnique, mais politique.... ce qui n'empêche pas une dérive ethnique, dans un second temps: celle-ci est la conséquence, et non la cause, du conflit en cours. Lien ici.

mercredi 1 janvier 2014

Voeux 2014 pour le SOUDAN DU SUD

Alors que l'on bascule de 2013 à 2014, cette peinture d'un artiste sud-soudanais exposée dernièrement à l'Institut Français de Juba illustre un voeu naïf et tout simple: que la balance penche du bon côté en 2014, celui de la paix et de la justice.