dimanche 23 février 2020

Accord pour un gouvernement d'union nationale !



En prêtant serment le 22 février 2020, le dirigeant rebelle du Soudan du Sud, Riek Machar, est redevenu à Juba premier vice-président, conformément à un accord de paix conclu en 2018. Ce qui relance les espoirs de paix dans ce jeune pays ravagé par la guerre depuis six ans.  

"Je veux vous assurer que, pour le peuple du Soudan du Sud, nous allons travailler ensemble pour mettre fin à sa souffrance", a déclaré M. Machar devant un parterre de diplomates.

Lien

jeudi 20 février 2020

L’Ethiopie va s’approvisionner en pétrole au Soudan du Sud, plutôt qu'au Proche-Orient

L’Ethiopie va bientôt importer du pétrole raffiné du Soudan du Sud en remplacement de celui, plus cher, produit au Proche-Orient, selon l’agence de presse chinoise Xinhua.

C’est le ministre éthiopien des Mines et du Pétrole, Koang Tutlam, qui a annoncé cette décision le 30 octobre 2019, lors d’une conférence de deux jours sur l’énergie organisée à Juba par le ministère du pétrole du Soudan du Sud en partenariat avec African Oil and Power.

Organisation réunissant des ministres, des hauts fonctionnaires et des hauts dirigeants de sociétés du secteur privé de l’énergie, qui a pour but d’explorer les moyens d’utiliser les ressources pétrolières pour œuvrer à une stabilité économique.

Suite ici (lien).

lundi 17 février 2020

Salva Kiir accepte de revenir à un système de 10 Etats

Au Soudan du Sud, le président Salva Kiir s’est déclaré, ce samedi 15 février, favorable à une restauration du système fédéral à dix États qui prévalait à l’indépendance du Soudan du Sud, le dernier pays africain à accéder à la souveraineté en 2011. Il s’agit là d’une concession de taille faite à son rival Riek Machar pour tourner la page de la guerre civile qui a éclaté dans le pays, fin 2013.

On peut effectivement parler d'une concession puisque, dans son communiqué, la présidence sud-soudanaise explique que cette décision « n'est peut-être pas la meilleure option » pour le peuple sud-soudanais mais qu'elle a été jugée « nécessaire [...] au nom de la paix et de l'unité du pays ».

Lire la suite ici (RFi)

samedi 15 février 2020

La guerre sans fin des éleveurs surarmés

Malgré les risques d’attaques, les bergers sont venus. Depuis les « cattle camps » éparpillés des kilomètres à la ronde, ils ont convergé vers le village de Maper, pour bénéficier de la campagne de vaccination du bétail conduite par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). 
C’est la quatrième année consécutive que ce programme a lieu à Rumbek North, région centrale du Soudan du Sud où se côtoient différents clans dinka.

Lire la suite ici pour cette belle enquête de Florence Miettaux (Le Monde)