dimanche 23 décembre 2012

Hubert Barbier: verbatim de son intervention à Genève (1993)

Dans l'histoire des relations entre la France et le Soudan du Sud, nous avons déjà eu l'occasion d'évoquer le rôle pionnier du père Hubert Barbier, qui résida durant 9 ans au Soudan (Wau).

Que ce dernier soit remercié de nous avoir aimablement communiqué le verbatim de son intervention à la Commission des Nations Unies pour les Droits de l'Homme à Genève, le 16 février 1993.

Cette intervention avait été un catalyseur permettant d'accélérer la prise de conscience des crimes contre l'humanité commis par le régime de Khartoum, contribuant à initier la longue marche vers l'indépendance des peuples du Soudan du Sud.

En cliquant sur les icones à gauche et à droite, on peut lire les 4 pages de ce document, destiné à servir de source aux historiens des relations entre France, Europe et Soudan du Sud.




samedi 22 décembre 2012

Confident Children out of Conflict

A l'approche de Noël 2012, il n'est pas superflu de souligner l'énorme travail accompli, au Soudan du Sud, par diverses petites ONGs, beaucoup moins médiatisées que les grandes organisations, et pourtant si précieuses à l'échelle locale.

C'est le cas de Confident Children out of Conflict, basée à JUBA, que j'ai eu l'occasion de visiter il y a quelques semaines. Vouée depuis 2007 à l'accueil et la scolarisation des enfants des rues (street children), cette petite structure européenne conduite par la Hollandaise Cathy Groenendijk réalise un travail extraordinaire qui mérite d'être connu en France.

Pour la connaître et la soutenir, cliquer ici 

mardi 20 novembre 2012

Le Soudan du Sud et l'enjeu de l'eau

Pour la République du Soudan du Sud, "la gestion des ressources en eau est un des principaux défis que le nouvel Etat va devoir relever", comme le souligne la chercheuse française Patricia Hugonin dans un article intitulé "Le Sud Soudan ou Juba-Soudan : un nouvel Etat, nouveau défi".

Pour consulter cet excellent article, cliquer ici pour lire en texte intégral sur la revue Regards / Terrain via le site Vertigo, "revue électronique en sciences de l'environnement".

jeudi 1 novembre 2012

Mission de recherche CNRS à Juba: voir un album Flickr

A l'image de ce jeune entrepreneur sud-soudanais (ci-contre) désireux d'ouvrir une école de langue dont une des 4 langues enseignées sera le Français, ce sont de multiples rencontres qui ont scandé la mission de recherche CNRS entreprise à Juba des 23 au 30 octobre 2012 (voir note précédente).

Un album photo publié sur Flickr permet d'en avoir un aperçu.

Lien ici.

lundi 22 octobre 2012

En mission de recherche au Soudan du Sud (CNRS, 23-30/10/2012)

C'est sur la base d'une spécialisation sur la géopolitique de l'évangélisme, avec l'héritage d'une enquête approfondie sur l'organisation Billy Graham, que s'est décidée une mission de recherche à Juba entre les 23 et 30 octobre 2012. Le précieux sésame, le VISA pour Juba, a enfin été obtenu à Bruxelles aujourd'hui! (cliquer ci-contre).

Orchestrée autour du Festival d'évangélisation Hope for a New Nation conduit par Franklin Graham, cette mission de recherche soutenue par le laboratoire français GSRL sera présentée sur le blog de chercheur de votre serviteur (Sébastien Fath), au lien suivant. A suivre!

mercredi 17 octobre 2012

12 novembre 2012: journée d'études à Paris sur les Soudans

Eva Vezzadini (Université de Bergen, CEAF) et Pierre Liguori (CEAF, EHESS, IREMAM) organisent à Paris, le lundi 12 novembre 2012, une très prometteuse journée d'études sur le Soudan.

Elle est intitulée :

"Au-delà des dichotomies: le Soudan, de la formation du pays à l'indépendance du Sud, 1869-2011"

Aperçu du programme (première page) ci-contre à droite (cliquer pour agrandir).

vendredi 12 octobre 2012

Raphaëlle Guibert, une chercheuse de référence sur les Soudans

Doctorante en science politique à l'Université d'Auvergne, spécialiste du Soudan, la chercheuse française Raphaëlle Guibert est une des meilleures spécialistes, en France, des terrains soudanais.

Je puis témoigner (pour avoir échangé avec elle au téléphone au sujet d'une prochaine mission à Juba) qu'elle est aussi une "personne-ressource" aussi précieuse que pertinente dans la perspective d'un séjour sur place! On l'écoutera avec grand intérêt sur le site internet de Radio France internationale, où elle explique la situation du nouveau Soudan du Sud indépendant.

samedi 6 octobre 2012

La France soutient le développement au féminin (Soudan du Sud)

Le 24 septembre 2012, l’Ambassadeur de France au Soudan du Sud, M. Christian Bader, et le responsable de projet de l’ONG locale Diar for Rehabilitation and Developpement Association (DRDA), M. Perez Kawumi, ont signé une convention de financement pour la mise en œuvre d’un projet de coopérative agricole de femmes près de Yirol dans l’Etat régional des lacs. La suite ici (sur le site de l'Ambassade de France).

jeudi 4 octobre 2012

La nouvelle est tombée il y a quelques jours: le très vaste bloc "B" (concession pétrolière de 120.000 km2) que détenait la grande firme française TOTAL avant l'indépendance du Soudan du Sud, devrait en principe être divisé en trois... (lien)

Mais TOTAL ne l'entend pas de cette oreille, et des négociations sont en cours (lien).
Des enjeux économiques et géopolitiques considérables où la France, par le biais d'une entreprise comme TOTAL, joue des coudes face à divers appétits.

vendredi 28 septembre 2012

A quoi ressemble Juba, capitale du Soudan du Sud?

A quoi ressemble Juba, étrange capitale sortie de terre en quelques décennies, coeur de réseau d'un des Etats les plus pauvres (sinon LE plus pauvre) de la planète?

Pour visualiser ce paysage urbain singulier, pas la peine de s'acheter un guide: il n'existe aucun guide touristique à jour sur le nouveau Soudan du Sud (indépendant depuis le 9 juillet 2011).
En revanche, on appréciera les photos postées par un baroudeur portugais, Joao Leitao, qui propose un aperçu très intéressant de la ville où se situe la nouvelle ambassade de France. Lien ici.

mardi 4 septembre 2012

Soudan du Sud: le rôle essentiel de l'Ambassade de France



Si la République du Soudan du Sud n'a pas encore d'ambassade à Paris, la France, elle, a assuré, dès avant l'indépendance sud-soudanaise, une représentation diplomatique à Juba (capitale du nouvel Etat).

Rien d'étonnant dès lors si, depuis le 9 juillet 2011, la France s'est empressée d'implanter une ambassade, située à Juba (lien internet ici).
Elle assure un rôle essentiel dans le développement des liens entre les deux pays, sous la houlette du diplomate (et brillant lettré), son excellence Christian Bader (ci-contre).

mardi 28 août 2012

Le Soudan du Sud vu par un expert français: le père BARBIER (vidéo)

Grâce à la chaîne catholique francophone KTO, on dispose d'une vidéo d'interview du père Hubert Barbier (voir note du 18 août 2012) qui vaut le détour.

Interrogé le 4 janvier 2011, ce père blanc qui a vécu 9 ans à Wau (Western Bahr el Ghazal) donne son avis d'expert sur les perspectives d'indépendance du Soudan du Sud. A visionner!

jeudi 23 août 2012

Miss Monde 2012: le Sud-Soudan devance la France

South Sudan is Beautiful!

Bien que très pauvre et instable, la République du Sud Soudan est aussi un pays qui avance et se fait connaître pour autre chose que les drames humanitaires.

En témoigne l'élection comme "Miss Monde Afrique 2012" de la très élégante Atong de Mach (1,80m), étudiante de 24 ans à l'Université de Juba.

A l'élection générale de Miss Monde 2012, organisée le 22 août 2012, cette jeune-femme déterminée et intelligente a également fini à la 4e place mondiale... alors que la représentante de la France a terminé au-delà de la 30e place!

samedi 18 août 2012

Hubert Barbier, figure pionnière de l'amitié franco-sud-soudanaise

Dans l'histoire récente des relations entre la France et le Soudan du Sud, aucune figure n'est plus emblématique que celle du père Hubert Barbier, acteur du développement de Wau (Western bahr el Ghazal) pendant neuf ans, initiateur de Vigilance Soudan depuis 1992 (voir note précédente) et avocat inlassable de la cause sud-soudanaise à une époque où, en France, bien peu s'inquiétaient du sort réservé à ce peuple martyrisé par la guerre.
On trouvera ici un lien pour en savoir plus sur cette figure remarquable et pionnière (cliquer).

lundi 6 août 2012

L'apport exceptionnel de VIGILANCE SOUDAN

Qu'on soit chrétien ou pas, c'est un fait: l'amitié franco-soudanaise est largement portée par les Eglises, à commencer par l'Eglise catholique et ses représentants.

C'est ainsi à l'initiative du père Hubert Barbier (que nous présenterons dans une prochaine note) que l'association VIGILANCE SOUDAN, qui publie un bulletin depuis 1992, a développé, année après année, la sensibilisation à l'actualité soudanaise, marquée par la situation dramatique des populations chrétienne du Sud. Son site internet, longtemps actif, a constitué une source d'information irremplaçable, de très haute qualité (j'en ai personnellement bénéficié). Il a compté jusqu'à plus de 4000 abonnés. Actuellement "en panne" (il fonctionnait encore l'an dernier), il doit, en principe être relancé. En attendant, la Mairie du 5e arrondissement parisien présente l'association sur son site internet. Depuis 2006, en remplacement d'Hubert Barbier, elle est présidée par Simone Dumoulin.

dimanche 5 août 2012

Le SOUDAN en bas-relief Porte Dorée (Paris)

Réalisés par Alfred Janniot (1889-1969), les bas-reliefs du Palais de la Porte Dorée (Paris), bâti en 1931 pour l'Exposition Coloniale, sont un chef-d'oeuvre de l'art déco en FRANCE des années 1920-30.

Le lieu, qui abrite depuis 2007 la Cité nationale de l'histoire de l'immigration (ci-contre à droite), vaut le détour à plus d'un titre...
Y compris, pour les amis du Soudan, en raison de la représentation stylisée sur l'immense mur de façade du SOUDAN au travers de sa faune, lion, gazelles (cliquer à gauche pour agrandir).

samedi 28 juillet 2012

Figures du Soudan français sculptées par Charles Cordier

Parmi les représentations artistiques majeures, en France, qui se réfèrent au SOUDAN, à noter ce buste célèbre dû à Charles CORDIER (1827-1905), réalisé en 1857 et conservé au Musée d'Orsay à Paris.

Ce "noir du Soudan" (un autre mot est utilisé en 1857) se réfère au "Soudan français" de l'époque, voire un Soudan imaginaire, entité évidemment bien plus vaste que les Soudan actuels. On rappellera que Cordier, sculpteur de génie, est aussi l'auteur d'un beau portrait d'un Soudanais du Darfour, Saïd Abdullah, réalisé en 1848 (ci-contre à droite), et conservé aujourd'hui à Chicago.

lundi 9 juillet 2012

Joyeux Anniversaire au Sud Soudan, libre depuis un an!


Joyeux anniversaire au Sud Soudan indépendant ! Un an ça se fête... Mais que c'est dur quand la guerre est là, et que tout est à construire. Le Figaro titre ainsi sur "un an de déception au Soudan du Sud". Mais préférons retenir ces deux informations en provenance de l'excellent site d'information francophone Slate Afrique, lancé le 10 février 2011 par Jean-Marie Colombani:

1/ Le discours de l'archevêque anglican Desmond Tutu à JUBA, quatre jours avant l'anniversaire de l'indépendance (9 juillet), qui proclame que ""Dieu veut faire du Soudan du Sud (un pays) prospère et en paix".

2/ La formidable vitalité d'une jeunesse créative, exprimée au travers de l'émission "South Sudan Talent Search 2012", qui "mise sur les arts pour unifier le pays".

vendredi 6 juillet 2012

Catholicisme au Sud-Soudan: l'oeuvre des prêtres COMBONI

Si le catholicisme, quoique minoritaire, est solidement implanté au Sud-Soudan, y compris dans des régions particulièrement déshéritées comme Wau ou Raja (Western Bahr El Ghazal), c'est largement à l'oeuvre inlassable entreprise par les prêtres COMBONI, du nom de Daniele Comboni, prêtre italien mort à Khartoum en 1881, parti en mission au Sud-Soudan dès 1857.

Auteur d'un Plan pour la régénération de l'Afrique (1864), il a fondé en 1867 une mission vouée à l'évangélisation du Soudan et de l'Afrique dont l'impact, aujourd'hui, reste très considérable. Pour en savoir plus sur Daniele Comboni, cliquer notamment ici (biographie en français).

mardi 26 juin 2012

Le beau regard d'Adriane Ohanesian

Rares sont les photographes présents au Sud-Soudan pour documenter la vie de ce nouveau pays beau et fragile.

Aussi convient-il de saluer le travail de la très talentueuse jeune photographe arméno-américaine Adriane Ohanesian, actuellement basée à Juba. Son regard aiguisé combine humanité, respect, intensité retenue, sans jamais tomber dans le voyeurisme. L'Agence France Presse (AFP) a repris plusieurs photographies de cette remarquable reporter, qui expose son travail sur son blog.

vendredi 22 juin 2012

Santino Fardol sur Africa 24 (vidéo)

Présenté dans notre dernière blognote, Santino Fardol (SPLM France) est ici interviewé, en langue française, le 4 avril 2011, sur Africa 24.

Il analyse, dans un interview de 13 minutes, quelques défis qui se présentaient au Sud Soudan en 2011, quelques semaines avant la proclamation de l'indépendance.

Un an plus tard, d'autres enjeux se posent, mais les questions posées ici par Samantha Ramsawy et débattue par Santino Fardol conservent leur pertinence.


 

mercredi 20 juin 2012

Santino Fardol, figure de la diaspora sud-soudanaise en France

Né en 1968 dans le comté de Marialbai Aweil (Sud-Soudan), Santino Fardol a effectué ses études secondaires à Wau (Western Bahr el Ghazal). En raison des violences qui marquent son pays, il est ensuite parti à Khartoum, d'où il est parti en Europe.

Après un séjour en Roumanie, il s'installe en France où il obtient l'asile politique. Président du SPLM France, auteur d'un ouvrage en anglais publié en 2006 sur la situation sud-soudanaise (Southern Sudan and its fight for Freedom), il est aujourd'hui une figure en vue de la diaspora sud-soudanaise en France.

vendredi 15 juin 2012

"South Sudan Oyee!", l'hymne national du Sud Soudan

Grâce à l'Encyclopédie en ligne Wikipedia, South Sudan Oyee!, l'hymne national de la République du Sud-Soudan est consultable en anglais (langue officielle du Sud Soudan) et dans sa traduction française. Il a été créé en 2010 par des étudiants du Sud-Soudan à Juba.

On remarquera la forte inspiration biblique et chrétienne de cet hymne, qui traduit une réalité majeure du fragile nouvel Etat soudanais: un ciment religieux bâti autour du christianisme, par opposition au Nord-Soudan musulman qui discrimine les chrétiens.

samedi 26 mai 2012

Education et recherche au Sud-Soudan: enjeux pour demain

Le Réseau Sciences et Développement – est une organisation à but non lucratif dont l'objectif est la diffusion d'une information scientifique et technologique fiable et faisant autorité dans le monde en développement. 

A lire sur son site internet une réflexion stimulante, traduite en français, proposée par John Akec, vice-chancelier de l'Université du Northern Bahr-el-Ghazal. Son analyse porte sur les défis de la démocratisation de l'éducation supérieure au Sud-Soudan (lien).

John Akec (ci-contre) tient aussi un blog (en anglais) au lien suivant: John Akec's blog.

vendredi 25 mai 2012

Mo Ibrahim, le milliardaire soudanais anticorruption


Vu cette semaine dans le mensuel Books (mai 2012): l'extraordinaire itinéraire d'un multi-milliardaire soudanais du nom de Mo Ibrahim, pionnier de la téléphonie mobile sur le continent africain.

On y apprend que cet adversaire de la corruption est un "opposant déclaré du gouvernement soudanais", qui "n'a pas mis les pieds dans le pays depuis plus de sept ans" au contraire de son épouse qui s'y occupe d'un hôpital (p.29).
C'est aussi un anglophile (il a la nationalité) et un francophile, qui vit en Europe, à Monaco, 9 mois sur douze.

mardi 15 mai 2012

Alek Wek, ambassadrice de beauté du Sud Soudan

En ces temps de conflit et de drame humanitaire, un peu de légèreté: la République du Sud-Soudan est aussi un pays de beauté, au travers d'une population admirable de vitalité.

C'est le cas d'Alek WEK, née au Soudan le 16 avril 1977. Emigrée en Angleterre puis aux Etats-Unis, elle est aujourd'hui mannequin international.
Originaire du Sud-Soudan (tribu Dinka), elle n'a jamais renié ses racines.

Engagée pour Médecins Sans Frontières, ONG française, et dans l'ONG chrétienne World Vision, Alek WEK vient régulièrement en FRANCE pour des défilés de mode, comme le 1er mars 2012 (ci-contre à droite, défilé Lagerfeld).
Une égérie du Sud-Soudan au grand coeur.

samedi 28 avril 2012

Blason (symboles officiels) de la République du Sud Soudan


Quels sont les symboles officiels du nouveau Sud Soudan indépendant?

Réponse : l'aigle pêcheur africain, un bouclier et deux lances, et la devise  "Liberty, Justice, Prosperity".

L'influence principale est américaine. 

Mais on peut faire un petit rapprochement aussi avec les anciennes représentations, sur le Franc or, du coq gaulois (autre volatile), encadré de la célèbre devise "Liberté, égalité, fraternité". 

samedi 14 avril 2012

Un nouveau Darfour? Cri d'alarme de Jacky Mamou



Depuis juin 2011, plus de 420.000 personnes ont fui les Monts Nuba (Etats du Nil bleu et du Sud Kordofan) vers le Sud-Soudan en raison des attaques brutales des troupes du président Bachir.

Au Sud-Soudan, ces centaines de milliers de réfugiés vivent dans une situation humanitaire effroyable. Il faut lire l'appel de Jacky Mamou, président du Collectif Urgence Darfour, sur le site du "Nouvel Observateur Plus". Il exhorte la France à réagir. (lien)

vendredi 13 avril 2012

"Guerre des Soudans": infographie

Les commentateurs sont formels: on s'achemine ces jours-ci vers une "guerre des Soudans", entre Soudan du Nord (majorité musulmane) et Soudan du Sud (majorité chrétienne).

Pour y voir plus clair, on consultera avec profit l'article de Jean-Philippe Rémy publié en ce 13 avril 2012 dans le quotidien français Le Monde (lien).
Voir aussi l'infographie ci-contre (cliquer pour agrandir) qui illustre les différents fronts de cette "guerre du pétrole" faite sur le dos des populations.

samedi 7 avril 2012

Internet, tremplin pour le Sud Soudan de demain

Pays où tout est à faire, la République du Sud Soudan ne dispose pas d'infrastructures de communication dignes de ce nom.
Mais la Révolution numérique et les ressources d'internet recèlent, pour ce pays neuf, un immense potentiel, permettant de rapprocher des populations isolées, mal reliées (réseau routier défaillant).
A titre d'exemple, les anglophones liront avec intérêt le compte-rendu enthousiaste ("very fantastic") d'une visioconférence organisée par l'Eglise épiscopale (anglicane) du diocèse de Wau (Western Bahr el Ghazal), avec l'aide de l'ONG évangélique Samaritan's Purse.

jeudi 29 mars 2012

France et Sud Soudan, une superficie similaire

Avant la création de la République du Sud-Soudan, le Soudan constituait le plus grand pays d'Afrique. En comparaison, la France métropolitaine, avec ses 543.965 km2, apparaissait bien petite. 

En revanche, l'ordre de grandeur change si l'on compare avec le nouvel Etat indépendant du Soudan du Sud. La République du Sud Soudan est en effet dotée d'une superficie de 619.745 km2
C'est un peu plus que la superficie de la France métropolitaine, et un peu moins que la superficie de la France et ses territoires d'outre-mer (qui s'élève à 675.417 km2).


samedi 24 mars 2012

Première visite de Salva Kiir à Bruxelles

Dans la jeune histoire du Sud Soudan indépendant, c'est une "première": le président Salva Kiir a effectué une visite officielle auprès des institutions européennes, les 21 et 22 mars 2012, où il a notamment rencontré  Jose Manuel Barroso, Herman Von Rompuy (photo ci-contre), et Catherine Ashton, respectivement présidents du Conseil de l’Europe, président de la Commission Européenne, et haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères. Compte-rendu ici.

vendredi 16 mars 2012

Appel humanitaire d'urgence de MSF



L'ONG française Médecins Sans Frontières a lancé, il y a deux jours, un appel d'urgence en faveur des 80.000 réfugiés actuellement stationnés dans deux immenses camps très isolés, dans l'Etat du Nil bleu.

Avec la saison des pluies qui approche (début à la fin du mois d'avril), une catastrophe humanitaire à très large échelle se prépare si la mobilisation ne passe pas à la vitesse supérieure.
Lire le communiqué de MSF ici.

mercredi 14 mars 2012

"Kony 2012": pour mettre fin à l'un des cauchemars du Sud-Soudan

A la tête de la milice LRA, Joseph Kony est l'un des pires criminels de guerre de la planète, sinon LE pire. Circulant entre Ouganda, Congo RDC, République Centrafricaine et Sud-Soudan, il terrorise les populations, viole, massacre, mutile, déporte, et enrôle des centaines, voire des milliers d'enfants-soldats.
Des atrocités sans nom sont commises.
Le Sud-Soudan en a régulièrement fait le frais, notamment la région de Raja.

Aussi faut-il voir absolument cette vidéo Kony 2012, faite par l'organisation américaine Invisible Children. Elle joue un peu sur les émotions, certes, mais qui reprochera au réalisateur de vouloir toucher le plus grand nombre?

Soutenue par Bono (chanteur de U2), cette vidéo choc a été visionnée plus de 100 millions de fois sur internet. Elle existe depuis peu avec sous-titre français, sur le site Youtube.  La voici.

 
KONY 2012 (sous-titrage en français)

samedi 10 mars 2012

Nhial Deng Nhial rencontre Alain Juppé



C'est une première: le 8 mars 2012, Nhial Deng Nhial, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale du Soudan du Sud, a rencontré à Paris Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères et européennes de la France.

Le compte-rendu est disponible sur le site FRANCE DIPLOMATIE

dimanche 26 février 2012

Défis et enjeux du Sud-Soudan vus par le HCR

Le Haut Commissariat pour les Réfugiés est LA grande structure, dépendant des Nations Unies, qui chapeaute l'action humanitaire auprès des réfugiés.
Autant dire que son expertise n'est pas à négliger. A lire en début d'année 2012, rédigé en langue française, un document actualisé sur les défis et enjeux auxquels est confrontée la République du Sud Soudan. Consulter ici

jeudi 16 février 2012

France et Western Bahr el Ghazal, l'héritage de la mission Marchand

Pour en savoir plus sur l'héritage de la Mission Marchand au Sud-Soudan, il existe une ressource exceptionnelle: il s'agit des travaux d'un prêtre italien de la Mission Comboni, nommé Stéfano Santandrea.

Qui se souvient de cet homme aujourd'hui? Il a pourtant laissé une oeuvre d'érudition qui force le respect.

Passionné par le Sud-Soudan et la culture du Western Bahr el Ghazal en particulier, il a publié une oeuvre immense sur la culture, l'histoire et les langues de ces tribus oubliées.

Dans A tribal history of the Western Bahr El Ghazal, publié en 1964 par Stefano Santandrea, on en apprend notamment beaucoup sur l'impact de la mission française Marchand au Soudan (voir note précédente).
Outre la construction d'un Fort militaire fin 1897, Fort Desaix, au côté de Wau (p.68), les Français ont indirectement contribué à la protection de la tribu Kresh Gbaya, attaquée par les Ngulgule vers 1898-99 (p.203 du livre).
Leur retrait suite à Fachoda (voir note précédente), via Deim Zubeir, jusqu'en actuelle République Centrafricaine n'a pas été compris par la population locale, qui aurait semble-t-il apprécié la marque française, et s'en serait souvenue longtemps après le départ de Marchand (ci-contre) et ses hommes...