jeudi 4 octobre 2012

La nouvelle est tombée il y a quelques jours: le très vaste bloc "B" (concession pétrolière de 120.000 km2) que détenait la grande firme française TOTAL avant l'indépendance du Soudan du Sud, devrait en principe être divisé en trois... (lien)

Mais TOTAL ne l'entend pas de cette oreille, et des négociations sont en cours (lien).
Des enjeux économiques et géopolitiques considérables où la France, par le biais d'une entreprise comme TOTAL, joue des coudes face à divers appétits.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire