jeudi 23 mai 2013

Quatre courses en France pour un projet scolaire au Soudan du Sud


Il n'est pas fréquent qu'une ONG française mobilise les foules pour le Soudan du Sud. C'est pourtant ce que fait l'organisation Portes-Ouvertes, spécialisée dans le soutien aux chrétiens persécutés.
Dans 4 villes (Lille, Lyon, Paris, Marseille), de juin à octobre 2013, une "course des héros" fondée sur le principe du sponsoring individuel vise à collecter des fonds pour une école de 600 élèves.

L'ONG ne donne pas de détail sur le projet scolaire. Elle informe peu sur la situation (plus de persécution, mais défis du développement). Mais elle mobilise et que l'on soit chrétien ou pas, difficile de rester sourd aux enjeux d'aide à la scolarisation. L'ONG a fait appel à Naomi Baki, réfugiée sud-soudanaise en France. Une ambassadrice fervente et convainquante (lien vers son interview audio en français). 

4 commentaires:

  1. je porte votre attention sur le fait que la "course des heros" n ets pas organisée par une seule ONG mais que l'on peut y participer pour d'autres ONG telles que MSF: http://coursedesheroslyon2013medecinssansfrontieres.alvarum.net/
    Chacun est bien sûr libre de faire ce qu'il veut mais pour ma part, je préfère éviter, pour avoir vu justement au Sud Soudan les imbécilités (pour rester poli) auxquelles cela peut amener, éviter de soutenir les organisations faisant du proselitysme religieux

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup pour ces précisions, j'ignorais effectivement que d'autres ONGs organisaient cette course, et c'est important de le préciser.
    Pour le reste, je suis preneur de précisions sur ce que vous avez vu au Soudan du Sud en matière de dérives du prosélytisme religieux, ça m'intéresse au titre de ma spécialité (je travaille dans le domaine des sciences sociales des religions et de la laïcité).

    RépondreSupprimer
  3. par exemple, voir des containers entiers de préservatifs "pourrir" (ou plutôt griller) sur l aeroport de Juba, payés par une ONG française, parce que les "ONG-relais" locales d'obédience religieuse refusait d'aller les distribuer...

    RépondreSupprimer
  4. Quelle horreur!
    Il faudrait rendre publiques de telles informations, d'autant que le taux de prévalence HIV est considérable... C'est un scandale.

    Mais quel dommage que les ONG relais n'aient pas été mieux choisies, car même parmi les ONG religieuses, beaucoup n'ont aucun problème avec les préservatifs (les protestants en général, par exemple, ne sont nullement contre les contraceptifs, à l'inverse de la position toujours défendue par le Magistère catholique).

    RépondreSupprimer