mercredi 3 février 2016

"LA SEULE RHÉTORIQUE NE SUFFIT PAS"

Les belligérants n’ont pas réussi à former un gouvernement d’union nationale à la date prévue du 22 janvier, les rebelles de M. Machar estimant que le président Kiir avait compromis un pilier fondamental de l’accord de partage du pouvoir en triplant unilatéralement le nombre d’États régionaux.

« L’action du gouvernement a mené à une impasse », a jugé dans le rapport l’ancien président botswanais Festus Mogae, qui dirige la JMEC. Il a appelé l’Union africaine à prendre « des mesures sévères », car « la seule rhétorique ne suffit pas ».

LIRE ICI l'intégralité de cette dépêche AFP sur le Soudan du Sud (lien).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire