lundi 11 avril 2016

Un artiste français booste la créativité dans le camp de réfugié de Bentiu


«J'ai embarqué avec moi 30 kilos de matériel : des aquarelles, des feutres, un rouleau de papier de 30 mètres, des tampons pour écrire… » Le Bordelais Jean-Denis Pendanx a pas mal voyagé en Afrique, de l'Ouest notamment, pour son plaisir, du boulot ou des projets personnels. Rarement pour le tourisme. Et encore moins cette fois-ci, puisqu'il est parti sur une invitation de l'Unicef afin de participer, en février dernier, à une première expérience : animer des ateliers de dessin durant trois semaines dans un des huit camps de réfugiés du Soudan du Sud, à Bentiu.

Lire la suite sur le journal Sud-Ouest (lien).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire