mercredi 13 juillet 2016

Cessez-le-feu à Juba, et 3 questions qui demeurent


Ce matin, le cessez-le-feu proclamé le 11 juillet 2016 à Juba semble tenir, après plusieurs jours d'affrontements sanglants à Juba. Salva Kiir et Rieck Machar ont affiché une position commune, et appelé à déposer les armes. Mais tout cela est fragile, et trois questions demeurent.

1/ Comment sortir d'une culture de la guerre, dans laquelle les élites du pays ont été baignées depuis un demi-siècle?
2/ Qui tire profit de ces conflits fratricides (marchands d'armes...) et comment mettre en place un embargo ciblé qui casse les filières?
3/ Devant la difficulté démontrée de Kiir et Machar à contrôler leurs propres troupes, quel leadership légitime saura, demain, remettre le Soudan du Sud en ordre de marche ?

On lira ce matin avec profit l'analyse de Jean-Philippe Rémy, dans Le Monde (lien).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire