samedi 14 janvier 2012

Bravo au Sud-Soudan indépendant !

La République du Soudan du Sud (ou République du Sud-Soudan) est née le 9 juillet 2011.

C'est le plus grand événement de l'histoire africaine pour l'année 2011.

Un grand bravo à ces peuples courageux du Sud-Soudan, sortis d'une guerre fratricide qui a fait 2 millions de morts et plus de 6 millions de réfugiés!

Il s'agit du 194e Etat indépendant reconnu par la communauté internationale, dont la France. Le Sud-Soudan est un des pays les plus pauvres du monde, où tout est à faire. Les conditions sur place restent, la plupart du temps, extrêmes, tant en matière sanitaire qu'en matière de nutrition et de sécurité (milices, vendettas, guerres locales, menaces du Soudan du Nord...).

Certains pensent qu'il s'agit d'un Etat non-viable. Il semble que plusieurs millions de Sud-Soudanais soient d'un autre avis.
La France, liée par l'Histoire au continent africain, a un rôle à jouer auprès de ces hommes et ces femmes.

Mais le Sud-Soudan n'est-il pas d'abord marqué par l'héritage britannique, anglophone?

Certes, mais raison de plus pour ouvrir de nouveaux chemins! Le "temps des colonies" est derrière-nous, et la France, au côté de beaucoup d'autres pays, est la bienvenue dans la construction de l'avenir sud-soudanais.

 L'objet de ce nouveau blog est de sensibiliser l'opinion française et francophone à ce grand et beau pays qui commence à bâtir son avenir, en partant de zéro, ou presque.

Ce blog entend particulièrement développer 5 thèmes.

1/ Sensibilisation générale au Sud-Soudan, ses peuples, sa culture

2/ Sensibilisation particulière à la région du Western Bahr El Ghazal et ses villes principales -Wau, Raja- (une zone souvent ignorée en raison de son éloignement des champs pétrolifères)

3/ Sensibilisation aux liens historiques et culturels entre la France et le Soudan du Sud

4/ Information sur les projets sociaux, économiques, humanitaires en cours au Sud-Soudan

5/ Information sur toutes les manifestations françaises en rapport avec le Sud-Soudan

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire