dimanche 5 février 2012

Fachoda et la Mission Marchand

Le premier post de ce blog l'a dit: le "Soudan français" a longtemps existé, mais il était situé en Afrique de l'Ouest, pas au niveau des deux Etats soudanais actuels.Pourtant, la France n'est pas passée loin d'une aventure coloniale au long court avec le "vrai" Soudan.
Tel était, en partie, l'objet de la Mission Marchand,tumultueuse expédition (précédée de peu par celle de Monteil) qui visait à occuper, au nom de la France, la ceinture d'Afrique orientale passant au Sud de l'Egypte, dans le bassin méridional du Nil. 6000 kilomètres d'Est en Ouest! 

Une épopée, une odyssée, retracée tout récemment dans un livre de photos d'une valeur documentaire exceptionnelle, La grande traversée de l'Afrique (2010).

L'idée était la grandeur de la France, et le souci de priver l'Angleterre (bien installée en Egypte) de l'ensemble du bassin nilotique. Cette mission Marchand, conduite entre 1896 et 1899, est notamment racontée par Pierre Pélissier dans un bel ouvrage publié en 2011 (Fachoda et la Mission Marchand, ed Belin, 2011).

Elle s'est soldée par une pénétration française profonde en "vraie" terre soudanaise, notamment dans la future province du Western Bahr et Ghazal (voir prochaine note). Cette intrusion française, émaillée de construction de forts, s'est heurtée au fameux incident de Fachoda (Kodok aujourd'hui) qui obligea le valeureux Marchand à faire machine arrière pour des raisons diplomatiques, laissant définitivement la voie libre à la colonisation britannique. Sur la cliothèque, on trouvera un bon résumé de cette épopée franco-soudanaise.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire